Chronique Album : Calogero – Liberté Chérie

Après de nombreuses années en tête des charts, Calogero a présenté au début du mois de septembre son nouvel album Liberté Chérie.

Marqué par les événements récents, et par la vie en général, ce nouvel album s’amorce avec le titre Je joue de la musique, un titre qui allie une rythmique savamment pensée à des paroles simples et enjouées, mais c’est aussi et surtout un texte qui parlera à tous les musiciens mordus de musique.

Plusieurs titres forts m’ont interpellé dans ce disque, 1987, parce que la nostalgie est bien là… et qu’il suffit parfois de peu pour replonger en enfance… Julie, parce que comme beaucoup de trentenaire citadine, je me suis reconnue dans le portrait dressé par Calogero, ou encore le Vélo d’Hiver, qui raconte l’histoire du Vélodrome d’Hiver, rendu tristement célèbre par la rafle du Vel d’Hiv’…

Un album saisissant par la justesse des portraits de personnes et de lieux, historiques ou non, qu’il raconte.

D’habitude, Calogero ce n’est vraiment pas le style de chanteur que j’aime écouter, dans ce registre je préfère les albums d’artistes plus confidentiels du genre Martin Rappeneau, mais cet album fait exception, de par les thèmes assez universels qu’il aborde, mais aussi à cause des références qui parsèment le disque comme dans Voler de Nuit, et sa référence au Petit Prince d’Antoine de St Exupéry.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s