Portrait : Sly Johnson – Silvère

Membre fondateur du Saïan Supa Crew, avec lequel il remporte la victoire de la musique du meilleur album pour X raisons, après la sortie de 74 son premier album solo en 2010, Sly Johnson revient avec un nouveau disque intitulé Silvère qui sortira le 17 mai prochain. À l’occasion de son passage sur la scène de l’auditorium à la Seine Musicale pour le festival Chorus, il a accepté de répondre à mes questions.

Connu pour ses talents de chanteur ou de beat boxer, l’ex Saïan Supa Crew, Sly Johnson se définit comme « un artiste hip hop soul avec une touche très funky. Je suis un voyageur entre la soul, le hip-hop, le funk et le jazz, qui sont mes terrains d’amusement » explique-t-il

Il s’amuse à écrire, à composer pour emmener le public dans son univers et ce depuis 20 ans, à l’époque où il a commencé la musique de façon professionnelle… Un univers qu’il créé dans son imaginaire, là où il puise l’inspiration « c’est dans ma tête, dans mon corps, c’est là que je puise l’essentiel de la musique, c’est un monde très vaste. » confie Sly Johnson

L’inspiration lui vient aussi de rencontres, de contacts, et d’échanges, « les gens que je peux croiser, ce que je vois au quotidien a forcément une influence, quand il s’agit d’aborder la composition et l’écriture, c’est quelque chose de beaucoup plus intérieur, en tout cas pour ce disque particulièrement le voyage était intérieur. » analyse-t-il ou encore de ses expériences personnelles qui tendent à être plutôt universelles « Je pense que les histoires que chacun de nous vivons se ressemblent je n’ai pas eu besoin de les transformer, je n’ai pas eu besoin d’arranger mes histoires pour que ça plaise » ajoute-t-il

Le public ne s’y trompe pas, dynamique, joyeux et charmeur, en concert Sly Johnson recherche la fusion avec ce dernier « sur scène c’est très collégial, c’est la fête, c’est très interactif, j’aime bien aller chercher le public, ma main à ce moment-là se transforme en une main énorme qui prend le public et le ramène dans mon monde, justement c’est hyper important pour moi ! » s’exclame-t-il

Paradoxalement, il avoue être au quotidien « quelqu’un d’assez timide » qui pourtant aime créer une relation avec son public, « j’aime garder le contact, mais un contact qui reste naturel et simple, j’essaie de rester au plus proche de moi-même, on peut très bien me choper en sortie de scène et être très disponible, souriant et dire des blagues, après il y a d’autres moments où je peux être un peu plus intérieur, mais je suis très cool ! » explique Sly Johnson

Les réseaux sociaux sont un outil de communication à la mode pour tout artiste qui souhaite entretenir le lien avec son public, à ce sujet, Sly Johnson avoue être mitigé « J’essaie de garder le contact, après je fais attention malgré tout aux réseaux sociaux, pour moi c’est important car dans la vie privée il y a privée, mais je communique quand quelque chose est posté ce sont mes mots, c’est moi. » détaille-t-il

Intègre, chaleureux et humble, Sly Johnson ne s’étonne pas quand notre conversation dérive sur des sujets de société, et sur les enjeux de la place de la femme dans le milieu artistique, « Si on se pose encore la question (ndlr : de la place de la femme dans notre société) c’est qu’il y a un problème, on ne devrait plus se la poser depuis bien longtemps, la place de la femme pour moi est importante que ce soit dans ma musique ou autre, nous sommes ce que nous sommes nous les « hommes » grâce aux femmes, donc je comprends pas pourquoi on ne leur rend pas grâce comme il se doit, en tout cas aujourd’hui. Pour parler musique je trouve qu’il n’y a pas assez de femmes dans la musique, c’est dommage car la sensibilité des femmes est je pense beaucoup plus élevée, il y a de très grandes musiciennes, des ingénieures du son qui font du travail magnifique et malheureusement on ne l’entend pas assez, et pour moi elles ont leur place autant que nous l’avons, ce n’est même pas une question pour moi et ça devrait ne plus l’être ! Je trouve ça assez honteux de notre part, à nous les hommes, de faire ça ! » s’indigne-t-il

 

Ce 10 avril, il dévoile le premier extrait de son prochain album qui s’intitule New Day, où l’on ressent les influences soul, jazz, et funk qu’il affectionne, il y a une griffe très Faada Freddy dans le style et dans le flow, et forcément ça on aime ! Après son premier album en 2010, il revient avec Silvère (ndlr : son prénom) un deuxième disque qui sortira le 17 mai prochain, et dont le premier extrait vient d’être dévoilé. Un élan positif et enjoué qui annonce un album plutôt festif et prometteur.

« Pour ce dernier album, qui sort le 17 mai, j’ai été influencé par un artiste anglais qui s’appelle James Blake, que j’écoute vraiment depuis quelques années… À l’écriture c’est un album qui est essentiellement en français, pour les textes j’ai feuilleté beaucoup de livres de poèmes, et j’ai écouté beaucoup de Brel et de Brassens » explique Sly Johnson

« Pour la musique, vu que je n’étais pas seul à composer, la majeure partie ayant été produite par Ben Molinaro, Ben et moi on écoute les mêmes choses… Globalement on est sensible au même style de musique, à ce qui se fait de mieux en terme de soul, de funk, et de hip hop. » précise-t-il

Le rendu démontre que le mélange des genres est parfois bienheureux, « C’est un album qui a une touche très hip hop et un peu électro de par les sons utilisés mais malgré tout il y a quand même quelque chose de très organique donc je dirai qu’on s’est appuyé sur ce qui se faisait de mieux en terme d’écriture et sur ce qui se fait de mieux aujourd’hui en terme de musique » analyse –t-il

Avec une tournée qui commence ce soir et qui durera jusqu’en 2020, et un autre projet autour des textes de Boris Vian pour le centenaire l’année prochaine, il est certain que vous entendrez encore parler de Sly Johnson dans les mois à venir.

Crédit photo : Alexandre Lacombe

Nouvel album Silvère, sortie le 17 mai 2019.

Nouveau single, New Day disponible sur toutes les plateformes de téléchargement légal.

Pour lire l’article précédent, clique ici.

Pour me soutenir via Facebook, clique ici.

RDV sur Instagram avec l’identifiant @lesmusichroniques

 

Un commentaire sur “Portrait : Sly Johnson – Silvère

Ajouter un commentaire

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :