Chronique Album : Tom Frager – Au large des villes

Après avoir connu un succès phénoménal en 2009 avec Lady Melody, l’ancien surfeur revient avec un nouvel album qui est sorti en juin dernier.

 

Quand il écrit Lady Melody, ce n’est à l’époque qu’une simple berceuse, et après quelques années loin de la scène Tom Frager revient avec un quatrième album intitulé Au large des villes, qui est cette fois-ci exclusivement en français.

Ce nouvel album marque un tournant dans la carrière de l’artiste en effet il s’agit d’un album auto-produit, donc financé par ses soins sans le soutien d’un label ou d’une maison de disques.

Sa marque de fabrique au départ, ce sont les mélodies enjouées et les paroles faciles à retenir… Mais sa voix grave légèrement rauque contraste avec des textes simples…

Sur Au large des Villes les textes sont en français et sont surtout porteurs de sens, il y évoque l’environnement, l’écologie et la protection des océans.

En douze titres, à la fois doux et entraînants, aux sonorités world, Tom Frager délivre des messages forts et engagés. Un virage artistique qu’il doit notamment à la naissance de son fils, en effet l’artiste voulait quelque chose de moins superficiel, il voulait transmettre des valeurs.

Après le premier extrait, Reste un peu où il nous parle d’amour, d’un exil loin du monde dans une bulle, où vivre lentement, et profiter de l’instant seraient un idéal, Tom Frager sort aujourd’hui un deuxième single intitulé Les silences, qui n’est autre qu’un message sur ce qu’il faut transmettre et partager entre un parent et son enfant.

Cette prise de conscience par rapport à l’environnement qu’il voit se dégrader depuis des années quand il surfe dans les océans du monde entier est ainsi le fil rouge de cet album.

Malgré des sujets sérieux comme les dérives de la surconsommation, et l’écologie, Au large des villes vous invite surtout à l’évasion et au voyage, comme pour s’ouvrir au monde et découvrir un ailleurs plus simple, loin du superflu, en allant à l’essentiel.

Au large des villes, déjà disponible.

En concert à la Boule Noire le 11 octobre.

Pour lire l’article précédent, clique ici.

Pour me soutenir via Facebook, clique ici.

RDV sur Instagram avec l’identifiant @lesmusichroniques

 

Un commentaire sur “Chronique Album : Tom Frager – Au large des villes

Ajouter un commentaire

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :