Après avoir dévoilé le titre Même si à l’automne dernier, le duo de pop français Part-Time Friends vient de sortir son troisième album intitulé Weddings and Funerals.

Enregistré entre Bruxelles et la Corse, leurs chansons mêlent les grosses productions de pop britanniques et le côté indépendant du « home-made ». Influencés par des artistes tels Rex Orange County, Robyn, Elliott Smith ou The Strokes, cet album alterne les compositions lumineuses, dynamiques, et les productions plus mélancoliques.

Pour Florent et Pauline, la langue anglaise coule de source, toutes leurs influences sont anglophones, pourtant ils s’essaient pour la première fois au français, et ces quelques titres dans la langue de Molière ajoutent du cachet à ce nouvel album.

Leurs chansons sont franches, directes, ils offrent une pop sur laquelle ils chantent en chœur leurs sentiments et leurs ressentis. Leurs textes parlent d’amour, d’espoir, de leurs peurs, et de leurs blessures, mais aussi de leur relation, cette amitié très forte, mais aussi parfois conflictuelle, d’où vient d’ailleurs le nom du groupe.

Cette pop légère, aérienne, hyper-mélodique et parfois acoustique, est surtout diablement efficace.

Les titres révélés jusqu’alors ne sont pas sans rappeler les précédents hits du groupe, 2 AM propose une mélodie efficace, réconfortante, et nonchalante, qui transpire la nostalgie. Ils évoquent ce titre comme une réflexion nocturne sur le bonheur, et la difficulté qu’il présente parfois quand on n’a pas peur de tout perdre.

Sacrifice est un titre pop-rock, qui cache habilement une allégorie dédiée à l’écologie.

Leur dernier titre, Paris en août, révélé pour la sortie de l’album, est une jolie chanson d’amour en français, un son doux, frais, et léger où ils évoquent la métaphore de ce sentiment de plénitude quand on trouve son âme sœur qui sublime le quotidien.

En résumé, Weddings & Funerals est un très bon album pop, qui révèle le duo sous un nouveau jour, capable d’écrire et d’enchanter également en français. Le titre lui-même est un clin d’œil à la vie, qui est une succession de positif et de négatif, de bonheurs et de malheurs, le tout étant de réussir à transformer le négatif en positif, tout au long du film.