Chronique Album : Méhari – Archimède

L’attente était longue pour les fans depuis Arcadie, leur dernier album sorti en 2014, mais depuis le 7 avril cette attente est finie !

Mêlant tour à tour politique, attentats, écologie, amour, rupture, pauvreté, et humour, Archimède nous propose un album à la fois doux et solaire, un moment hors du temps à l’écoute du disque qui nous laisse à la fois songeur, et… déconcerté.

Il faut avouer qu’après Méhari, on ne sait plus vraiment sur quel pied danser, et l’on s’interroge plus que jamais sur nos vies, celles des autres, et sur nos valeurs.

L’album s’ouvre sur Je singe le Monkey, titre engagé dans les paroles, mais qui n’emballe pas plus que ça. Archimède use d’un jeu de mots un peu facile (pour eux), et on se perd entre les propos des couplets, et le refrain, et au final on reste sur notre faim, cette chanson a comme un goût d’inachevé, et c’est dommage.

Heureusement, très vite les titres reprennent avec la rythmique, la verve et la désinvolture que l’on connaît.

Rue de la Joie, nous propose un monde meilleur, une utopie, Hendaye donne au disque un côté Yéyé qui n’est pas déplaisant et nous propose comme un avant-goût d’été, Fils de nous rappelle qu’un coup de pouce paternel est toujours utile quel que soit le milieu professionnel dans lequel on évolue, même si au final on ne choisit pas où l’on naît.

Enfin c’est avec plaisir que l’on retrouve le côté acerbe et piquant du groupe sur des titres tels La Joie de Rompre, ou Je t’aime Low Cost, ou encore Accroche-toi.

Les frangins savent manier le français, et nous le prouve une fois encore, même si certains titres ne sont pas à la hauteur de l’attente et des espoirs qui reposaient sur eux après le très bon Arcadie où la qualité des textes n’avait d’égal que les mélodies.

Le single choisi pour la promotion de l’album, Je t’aime low cost donne à l’album le souffle qu’il mérite, pour s’élancer dans un road-trip en Méhari. Il ne vous reste plus qu’à prendre le train en marche, le groupe vous attend sur les routes de France dès maintenant.

28 avril à Langan (35)

29 avril à Riom (63)

3 mai à Nantes (44)

4 mai à Paris (75)

13 mai à Metz (57)

18 mai à Angers (49)

24 mai à Marseille (13)

25 mai à Narbonne (11)

8 juin Bordeaux (33)

… et partout ailleurs à l’automne !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s