Portrait : Tom Leeb, il n’est jamais trop tard

Non content d’être acteur et comédien que ce soit au cinéma pour Edmond d’Alexis Michalik dernièrement ou avec Kévin pour leur duo comique, le jeune Tom Leeb est également auteur-compositeur-interprète, n’en déplaise à ceux qui rêveraient de le ranger dans une case. Aujourd’hui alors que son premier album composé sous les toits parisiens avec la pluie en fond sonore va sortir au printemps, il a accepté de répondre à mes petites questions parfois indiscrètes.

Quand il se présente c’est avec un air sérieux, les sourcils légèrement froncés, la voix grave et profonde « Je m’appelle Tom Leeb, auteur-compositeur (ndlr : et interprète) de musique pop-folk, dont l’instrument principal est la guitare, le second instrument principal est la voix. Le projet que je fais en ce moment est la suite d’un EP qui est sorti au mois de septembre et qui est disponible sur toutes les plateformes, c’est l’album, mon premier album… Ce sont des musiques sincères, qui me viennent droit du cœur, et qui sont portés par des mélodies que j’ai composées la nuit dans mon appartement entre les gouttes de pluie et le vent qui frappaient les tuiles de mon toit. »

 

 

Un passionné certes, mais aussi un romantique qui ne s’en cache pas, et qui puise l’inspiration dans ce qu’il vit au quotidien « chaque chose qui m’arrive crée une émotion qui motive la mélodie, et qui motive l’état d’esprit dans lequel je me mets à composer, que ce soit de la joie, de la tristesse, de l’énervement, ça motive chez moi un sentiment que je traduis musicalement » confie-t-il. Mais cette inspiration se trouve aussi dans les endroits qu’il affectionne, et qui forment son cocon « Mon appartement la nuit et les plages du Cap Ferret », ou dans ses influences musicales « Je suis inspiré par des auteurs compositeurs comme Ben Howard, Bob Dylan, John Mayer » souffle Tom.

D’ailleurs dans son premier EP Are we too late, (est-il trop tard ?) on ressent toutes ces influences pop-folks, un genre quelque peu délaissé par les francophones, et qui pourtant véhicule tant d’émotions… Notamment la solitude, la mélancolie et la tristesse qui sont des sentiments prégnants dans ce premier EP « J’avais besoin de régler un chagrin d’amour, pour cet EP c’est un peu ce qui motivait mes chansons et mes mélodies. J’avais besoin de me retrouver dans cet état de tristesse pour pouvoir aller chercher des choses, des mélodies, et trouver des paroles qui correspondent à mon état d’esprit, à mes sentiments, que j’avais besoin d’évacuer sous forme de thérapie, car la musique est ma thérapie » avoue-t-il

Passionné de guitare, le jeune artiste propose des mélodies différentes, dont les méthodes de jeu sont pour le moins originales. Le taping est une technique de jeu qu’il utilise de façon récurrente notamment sur Go On et Can’t Say No et bien qu’il n’ait rien inventé il est en train peu à peu de la populariser via diverses apparitions dans les médias en France. « C’est ce qu’on appelle du taping, c’est placer la guitare sur les genoux et utiliser la résonance des cordes en tapant dessus. Mais je n’ai rien inventé, je ne suis pas l’initiateur de cette idée-là. » explique Tom

Par ailleurs si on se demande à quoi il ne peut dire non (Can’t say no), c’est pensif mais le sourire aux lèvres que Tom répond « Je ne peux pas dire non à une soirée entre amis, je ne peux pas dire non à un beau film au cinéma, je ne peux pas dire non au joli sourire d’une femme, je ne peux pas dire non à un coucher de soleil, je ne peux pas dire non à un lever de soleil, je ne peux pas dire non aux nuits blanches amoureuses, je ne peux pas dire non à la musique classique un dimanche soir pluvieux, je ne peux pas dire non aux étoiles filantes, je ne peux pas dire non à la petite tartine que l’on trempe dans le café le matin au petit déj’ ».

 

 

La femme qu’elle soit source d’un chagrin d’amour, ou d’un sentiment de joie et de plénitude est, elle aussi inspirante pour de nombreux artistes, Tom n’est pas en reste sur ce sujet, « Elle est indispensable ! Sans la femme on n’est rien, on a aucune raison d’être nous les hommes… Sans les femmes, sans leur droiture, sans leur énergie, leur calme, leur beauté, leur complicité, on n’est rien sans elles… » déclare-t-il

Il est des rencontres qui changent le cours d’une vie, qui sont le coup de pied aux fesses de la part du destin que l’on n’attendait pas forcément, pour lui cette rencontre c’est Kévin « J’ai fait tellement de choses avec lui qui m’ont fait grandir, j’ai fait un pas énorme dans mon métier grâce à lui, j’ai mûri et j’ai appris plein de choses, et ça m’a permis de rester actif » confie Tom.

Et d’autres rencontres qui pour certaines changent au moins le cours d’une année et la rende meilleure « 2018 c’était beau, j’ai vécu de très belles choses avec Kévin on a fait de très beaux spectacles. Fin 2017, j’ai rencontré Alexis Michalik qui m’a fait tourner dans Edmond en 2018, qui vient de sortir au cinéma. Donc 2018 j’ai rencontré de belles personnes, j’ai passé un très bel été dans le sud-ouest, il y a eu la sortie de mon EP au mois de septembre, plein de premières parties avec Kévin, des castings réussis, le tournage de C’est la vie de Julien Rambaldi qui sortira fin 2019, où j’ai rencontré Alice Pol une jeune fille absolument formidable, et elle s’est terminée avec un Noël en famille et une nouvelle année très sobre… »

2018 était une belle année à tout point de vue et il faut espérer que 2019 le sera tout autant, pour l’instant Tom passe ses weekends « au Grand Point-Virgule avec Kévin, 2019 ce sera très bien pour Kévin et Tom, et puis il y a Edmond au cinéma, les retours sont excellents, et c’est une bonne chose, au printemps la sortie de l’album, avec quelques singles, le tournage d’un autre film cet été et puis voilà, continuer la vie d’artiste et vivre la vie pleinement » c’est ce que souhaite réaliser le jeune homme pour cette nouvelle année, mais pour autant il a tout de même pris quelques résolutions « en 2019 je veux me séparer des choses qui parasitent mes journées, me séparer des gens auxquels je ne crois pas, me séparer de tout ce qui ennuie et prend trop de temps et seulement faire ce qu’on aime… S’entourer des gens qu’on aime et de vivre de ce qu’on aime… »

S’entourer des gens qu’on aime, c’est indubitablement à cela qu’il pense quand il faut choisir une citation qui le représente, et s’il est un mantra que le jeune homme applique dans sa vie professionnelle et personnelle c’est sans nul doute « Garde le cap ! Mon père (ndlr : Michel Leeb) nous le disait tout le temps à mes sœurs et moi » précise –t-il

Et s’il fallait lui souhaiter quelque chose en cette nouvelle année, ce serait tout simplement « Que l’album trouve une petite place dans le cœur des auditeurs, je n’en demande pas plus » dit-il avec humilité.

Verdict attendu au printemps !

En concert à Paris, aux Etoiles le 30 avril.

En concert dès cet automne :

16 novembre – Les Trinitaires – METZ

17 novembre – La Marquise – LYON

19 novembre – Le Poste à Galène – MARSEILLE

21 novembre – Le Rocher Club – BORDEAUX

22 novembre – Le Rex Club – TOULOUSE

Pour télécharger le premier EP de Tom Leeb, clique ici.

Pour aller voir Edmond au cinéma, et vérifier les séances près de chez toi, clique ici.

Tom Leeb sera en concert à Paris aux Etoiles (10ème) le 30 avril, billetterie ici.

Pour voir Tom Leeb sur sa mini-tournée d’automne, billetterie ici. 

Pour voir Kevin et Tom au Grand Point-Virgule, billetterie ici.

Pour lire l’article précédent, clique ici.

Pour lire portrait croisé sur Kévin et Tom, clique ici.

Pour en lire plus sur Tom Leeb, d’autres articles en cliquant ici. 

Pour me soutenir via Facebook, clique ici.

 

Un commentaire sur “Portrait : Tom Leeb, il n’est jamais trop tard

Ajouter un commentaire

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :